RoadCross Suisse invite les nouveaux conducteurs à découvrir par eux-mêmes pourquoi ils seront soumis dès 2014 à une interdiction absolue de consommer de l’alcool avant de conduire.

 

Avec l’interdiction d’alcool pour les nouveaux conducteurs à compter du 1er janvier 2014, la Confédération entend lutter contre le nombre élevé d’accidents impliquant de jeunes adultes. RoadCross Suisse assortit cette nouvelle réglementation d’une campagne.

 

À partir du 1er janvier 2014, les nouveaux conducteurs seront soumis à une interdiction absolue d’alcool pendant leur période d’essai. La nouvelle réglementation de 0,1 pour mille fait partie du deuxième train de mesures de Via sicura, qui entrera en vigueur progressivement dès le début de l’année prochaine. C’est aussi l’une des principales nouveautés. Les chiffres des accidents montrent que beaucoup de nouveaux conducteurs ne prennent pas la problématique de l’alcool suffisamment au sérieux. Par rapport à la moyenne de la population, les jeunes conducteurs sont bien plus souvent impliqués dans des accidents dus à l’alcool. D’après le Bureau de prévention des accidents, les conducteurs de 18 à 24 ans causent presque deux fois plus d’accidents liés à l’alcool que ceux de 25 à 44 ans et quatre fois plus que ceux de 45 à 64 ans.

 

Cela s’explique par le manque d’expérience, mais aussi par un comportement inadapté. Les accidents survenant au sortir des boîtes de nuit le week-end sont très fréquents. Les jeunes conducteurs sont particulièrement concernés par ce problème. En outre, plus le permis de conduire est récent, plus le taux d’accidents survenant les nuits de week-end est élevé.

 

Test de conduite pour les nouveaux conducteurs

 

Ces accidents sont bien trop souvent causés par l’alcool. Même avec une faible consommation, le temps de réaction augmente tandis que l’attention et l’acuité visuelle diminuent. Le problème est que notre perception diffère malheureusement très souvent de la réalité. Quand on a bu, on se surestime facilement. On est plus enclin à prendre des risques, le sens critique et la capacité de jugement sont affectés. Mais le sentiment de tout avoir sous contrôle demeure.

 

Afin que les nouveaux conducteurs se rendent compte par eux-mêmes qu’ils ne sont plus en sécurité s’ils conduisent après avoir consommé de l’alcool, RoadCross Suisse les invite à réaliser un test de conduite. Le 9 novembre aura lieu Drink + Drive 2013, la première fête où les jeunes conducteurs seront autorisés à conduire après avoir consommé de l’alcool. Les jeunes adultes se retrouvent ainsi dans une situation habituelle, similaire à celle qu’ils vivent le week-end en sortant de boîte de nuit: ils sont de sortie, s’amusent, se sentent en forme et en état de conduire bien qu’ils aient consommé de l’alcool et décident de prendre le volant. La seule différence est que, cette fois, rien de grave ne pourra se produire: la fête et les tests sont organisés dans un cadre sécurisé sur un terrain privé et fermé à la circulation. Des experts en sécurité routière seront présents comme passager lors de chaque test. Dans les mois suivant l’événement, RoadCross Suisse montrera à l’opinion publique dans le cadre d’une campagne nationale, qu’après avoir consommé de l’alcool, on ne peut tout simplement pas conduire avec la même sécurité que lorsqu’on est sobre. C’est précisément pour cette raison que les nouveaux conducteurs devront respecter dès 2014 la règle suivante: qui conduit ne boit pas.

 

De plus amples informations sur la tolérance zéro pour les nouveaux conducteurs en général et sur la «fête la plus ouf du monde» en particulier sont disponibles en ligne sur le nouveau site web www.drinkdrive.ch, lancé ce jour.

 

 

Contact / informations:
Stefan Krähenbühl, relations publiques

T +41 44 737 47 29
M +41 76 570 87 59
E-Mail

 

Communiqué de presse – fr (pdf)

Download image (zip)