Le temps des fêtes les plus folles est révolu!

Depuis le 10 novembre, l’opération « Drink + Drive 2013 » est terminée. « La fête la plus ouf du monde » organisée par RoadCross Suisse consistait à faire passer un test de conduite à de nouveaux conducteurs qui avaient un certain taux d’alcoolémie dans le sang. Ils n’ont pas réussi le test. Pris sous l’œil de la caméra, leur échec permet de réaliser un film de prévention. RoadCross Suisse montrera clairement avec ce film, qui diffusera à l’échelle nationale le message de la campagne d’information, que boire et conduire ne vont pas ensemble. C’est boire ou conduire.

 

Il nous faut une semaine pour sortir ce film. Cela vaut la peine d’attendre. Moments de frayeur, visages blêmes, choc: voilà ce que montrera le film, qui met en scène ces nouveaux conducteurs – relativement très éprouvés par ce test. En fait, ce n’est pas l’exécution du test sur une piste d’essai qui les a tant émus. Les nouveaux conducteurs ont été confrontés pendant le test à la présence, à un endroit inattendu, d’un mannequin qui figurait un piéton. Alors qu’ils disposaient d’une distance de freinage suffisante, ils n’ont pas pu freiner à temps parce que leur capacité de réaction était réduite: l’un après l’autre, ils ont renversé le « piéton ».

 

La fin de la fête et l’issue du test de conduite représentent désormais pour RoadCross Suisse le début de la véritable campagne d’information. Dans les prochains mois, le film utilisé comme moyen de communication diffusera et illustrera le message d’une tolérance zéro appliquée aux nouveaux conducteurs à partir du 1er janvier 2014. La raison en est simple: un faible taux d’alcoolémie dans le sang suffit à augmenter considérablement le risque d’accident. Cet effet entraîne malheureusement des accidents dont le taux, statistiquement, est nettement supérieur à la moyenne chez les nouveaux conducteurs.