Moments de frayeur au volant: à l’occasion de la «fête la plus ouf du monde», de nouveaux conducteurs démontrent pourquoi ils seront soumis à la tolérance zéro concernant l’alcool à partir de 2014.

Qui conduit ne boit pas. L’importance de cette devise a été démontrée hier lors de la     Drink + Drive 2013, organisée sur le terrain de l’école d’antidérapage de Regensdorf (ASSR). Les uns après les autres, les participants – de nouveaux conducteurs – ont échoué lors du test de conduite de la «fête la plus ouf du monde». Il en résulte un film de prévention, qui sera rendu public dans une semaine.

 

L’ambiance dans la voiture est enfiévrée: Cyrill et ses potes viennent tout juste de commander un dernier verre au bar. Cyrill se sent bien. Comme il conduit, il s’est limité à un ou deux verres – une valeur indicative qui lui semble sûre. Mais soudain, la silhouette d’une personne surgit dans la lumière des phares. Cyrill réagit trop tard. Le corps est projeté sur le capot. La bonne ambiance qui régnait il y a quelques secondes encore fait désormais place à un sentiment de terreur, de peur et de désarroi. La fête est terminée.

 

Cyrill, âgé de 18 ans, n’était pas un cas à part hier: en ce samedi soir, de nombreux autres conducteurs de cet âge ont fait la même expérience. À l’occasion de Drink + Drive 2013, RoadCross Suisse est allé chercher de nouveaux conducteurs directement sur la piste de danse et leur a fait passer un test de conduite. Avec de l’alcool dans le sang, mais en état de conduire d’après leurs propres dires. Ce qu’ils ne savaient pas: un «piéton» – en réalité un mannequin – traversait la chaussée à un endroit offrant peu de visibilité. Un changement soudain de situation, tel qu’il peut arriver dans la circulation quotidienne. Ce qui avait été possible dans le pré-test effectué avec des conducteurs sobres ne marchait plus désormais. Les participants échouèrent et écrasèrent le mannequin. Si le piéton avait été en chair et en os, il y aurait eu beaucoup de victimes à déplorer.

 

La «fête la plus ouf du monde» donne lieu à un film de prévention
La fin de la fête a marqué le coup d’envoi de la campagne «Interdiction d’alcool pour les nouveaux conducteurs» menée par RoadCross Suisse. Au cours des prochains jours, une équipe de tournage, qui a filmé les événements de la soirée, produira un film de prévention qui sera utilisé pour diffuser le message de la campagne. Une ambiance de fête et, tout à coup, des visages pâles: le film montrera d’une manière percutante aux nouveaux conducteurs pourquoi ils seront soumis à une interdiction d’alcool au volant à partir de 2014.

 

Le film sortira dans une semaine environ. Les premières impressions de la fête (vidéos et photos) peuvent être visualisées sous le lien suivant: http://transfer.wirz.ch (Utilisateur: drinkanddrive / Mot d’identification: wirz001). De plus amples informations sur le sujet sont disponibles sur le site www.drinkdrive.ch.

 

Drink + Drive 2013: c’est sous ce slogan que RoadCross Suisse avait invité des nouveaux conducteurs à prendre pour une fois le volant avec de l’alcool dans le sang. Les résultats sont effrayants, mais ils ne surprennent pas. Quand on a bu – même une petite quantité, on peut moins bien réagir aux situations inattendues en tant que conducteur. Les nouveaux conducteurs l’ont clairement confirmé eux-mêmes hier soir. Nous pouvons donc nous estimer heureux que le temps des fêtes les plus oufs soit à jamais révolu à partir de 2014 avec l’introduction de la tolérance zéro pour les nouveaux conducteurs. En effet, la seule devise qui compte désormais est la suivante: Don’t Drink + Drive!

 

À partir du 1er janvier 2014, les nouveaux conducteurs seront soumis à une interdiction absolue d’alcool pendant leur période d’essai. Les chiffres des accidents montrent que les jeunes conducteurs sont bien plus souvent impliqués dans des accidents dus à l’alcool que la moyenne de la population. Cela s’explique par le manque d’expérience, mais aussi par un comportement inadapté. En effet, quand on a bu, on se surestime facilement. On est plus enclin à prendre des risques, tandis que le sens critique et la capacité de jugement sont restreints.

 

Contact / informations:

RoadCross Suisse, Stefan Krähenbühl, relations publiques,
044 737 47 29, 076 570 87 59, E-Mail

 

Communiqué de presse – fr (pdf)